En guise de présentation


Les Editions Inedits ont pour vocation l'inventaire des ouvrages qui n'existent pas, mais qui pourtant ont ou ont eu une influence sur la littérature. Le "Nécronomicon" bien connu des lecteurs de Lovecraft en est un exemple. "Le roi en jaune" en est un autre, Kilgore Trout est un auteur parfaitement inédiste, et ces pages leur rendent hommage tant que faire se peut....
Par ailleurs, plutôt que se perdre dans les méandres de la virtualité, nous vous proposons ici de découvrir notre activité concrète (littéraire et théâtrale).

Rechercher dans ce blog

samedi 26 janvier 2013

Kilgore Trout : "L'Evangile de l'espace" - Inédisme

Kilgore TROUT : "L'Evangile de l'espace"
COLLECTION KILGORE TROUT N°7

"Il s'agit d'un visiteur étranger à la Terre qui, par  parenthèse, a beaucoup d'un Tralfamadorien. Il se livre à une étude serrée de la chrétienté dans le but de découvrir pourquoi les chrétiens se révèlent si facilement cruels. Il conclut qu'une bonne partie du problème tient au bourrage de crâne massif du Nouveau Testament. Selon son optique, le rôle des Evangiles serait d'inculquer aux gens, entre autres choses, une infinie compassion, même envers les plus déshérités.
Mais en fait, le message des Evangiles est celui-ci :
Avant de tuer qui que ce soit, assurez-vous bien qu'il n'a pas de hautes relations."
Extrait :
Ce qui accroche dans toutes ces bondieuseries, proclame le voyageur interstellaire, c'est que le Christ, sous son aspect plutôt insignifiant, est en réalité Fils de l'Être suprême. Les lecteurs en sont conscients et quand se place la scène de la crucifixion, ils s'écrient tout naturellement :
Oh, machin, ce coup-là, ils n'ont pas tiré le bon numéro en lynchant ce type !

Ce qui entraîne une pensée concomitante : "Il y a donc des gars bons à lyncher ?" Qui alors ? Ceux qui ne connaissent personne de bien placé.
L'étranger fait don à la Terre d'un nouvel Evangile. Le Christ y est vraiment un rien du tout et un fichu poison pour beaucoup de gens pourvus d'accointances plus puissantes que les siennes. Il se débrouille cependant pour proférer toutes les merveilleuses paroles pleines de mystère qui figurent aussi dans les anciennes versions.
C'est pourquoi, un beau jour, on s'amuse à le clouer sur une croix qu'on plante en terre. Les tortionnaires sont sûrs que cela ne tirera pas à conséquences. Et le lecteur se doit d'adopter cette vue car le nouvel Evangile lui enfonce dans la tête, de gré ou de force, que Jésus est bien un va-nu-pieds.
Et soudain, au moment où cet obscur est sur le point de mourir, les cieux se déchirent, le tonerre résonne, l'éclair jaillit. La voix de Dieu gronde du haut des nues. Elle annonce à tous qu'il fait son fils de ce bon à rien et lui accorde, à ce jour et dans l'éternité, les pouvoirs et privilèges du Fils du Créateur de l'Univers. Dieu tonne : "Dès cet instant, Ma main s'appesantira sur quiconque s'acharne sur un pauvre mec sans piston !"

Kurt VONNEGUT, Jr. – Abattoir 5 (Editions J'ai Lu ; pp. 159-161 ; traduction : Lucienne Lotringer).

samedi 19 janvier 2013

Kilgore Trout : "Les fous de la quatrième dimension" - Inédisme


Kilgore TROUT : "Les fous de la quatrième dimension"
COLLECTION KILGORE TROUT N°6

"L'ouvrage traite de malades dont on ne sait pas guérir les troubles mentaux car les causes de ceux-ci résident au sein de la quatrième dimension, et les médecins terriens, réduits à trois dimensions, ne peuvent ni les discerner, ni même se les représenter. Par exemple : vampires, loups-garous, farfadets, anges et consorts existent réellement, mais dans la quatrième dimension. Où se promène William Blake. Et où planent l'enfer et le paradis."

Kurt VONNEGUT, Jr. – Abattoir 5 (Editions J'ai Lu ; pp. 153-154 ; traduction : Lucienne Lotringer).


samedi 12 janvier 2013

Kilgore Trout - "Trois jours de permission inter-galactique" - Inédisme


Kilgore TROUT : "Trois jours de permission inter-galactique"
COLLECTION KILGORE TROUT N°5


"L'histoire est des plus excitantes pour l'esprit, qui raconte les aventures d'un homme embarqué dans une Expédition Spatio-Temporelle à la Lewis et Clark, le sergent Raymond Boyle.

Ce qui se passe, apparemment, c'est que l'expédition arrive un jour à la frontière de l'Univers : la dernière, l'ultime. Parce que de l'autre côté du système solaire où ils se trouvent, il y a l'air de ne rien y avoir du tout. Alors ils se mettent à installer des machines pour capter des signaux : ceux qui peut-être monteront de ce Rien qui est noir et velouté et qui s'étend là-bas, au loin.
Le sergent Boyle est un Terrien. C'est le seul du groupe. En fait, c'est même la seule créature originaire de la Voie lactée. Les autres membres de l'expédition viennent d'un peu tous les coins de l'Univers. Il faut dire que l'expédition est financée par environ deux cents galaxies.
Boyle n'a rien d'un technicien. Il est prof d'anglais. Ce qui s'explique par le fait que la Terre est le seul endroit de l'Univers connu où l'on se sert du langage. C'est même son unique production : partout ailleurs on a recours à la télépathie. Voilà pourquoi les Terriens peuvent toujours se recycler dans l'enseignement des langues vivantes. Et ça, à peu près n'importe où.
La raison pour laquelle une créature en arrive à vouloir parler au lieu de télépather étant évidemment qu'en se servant du langage, on fait beaucoup plus de choses. Qu'on est beaucoup plus actif. Avec la télépathie, on n'arrête pas de dire des tas de trucs à tout le monde : ce qui fait qu'au bout d'un certain temps, on en vient à ne plus s'intéresser aux nouvelles. Quelles qu'elles soient. Alors qu'avec le langage, il faut toujours y aller lentement, en passant par des significations très étroites : ce qui permet de songer à une seule chose à la fois et donc, de commencer à penser en terme de projets.

Un jour donc, Boyle qui est en train d'apprendre l'anglais à ses élèves reçoit l'ordre de se présenter sans tarder au Chef de l'Expédition.. Pour une raison dont il n'a pas la moindre idée. Il se rend au QG et salue le vieillard. Qui en fait n'a pas l'air d'un vieillard, étant donné qu'il vient de la planète Tralfamadore et qu'il n'est pas beaucoup plus grand qu'une canette de bière de chez nous. Ce qui ne veut pas dire non plus qu'il ressemble à une canette de bière. Non, en fait, on dirait plutôt un débouche-lavabo de plombier.
Et de plombier qui ne serait pas seul. Parce qu'à côté de lui, il y a le curé de l'Expédition. Lequel padre est originaire de la planète Glinko X 3. Ce qui lui donne l'air d'une énorme galère portugaise, ou même d'un réservoir d'acide sulfurique à roulettes. Et il a la mine triste : grave même. Il y a quelque chose de terrible qui s'est passé.
Il demande à Boyle d'avoir plein de courage. Après quoi, le Grand Chef lui annonce qu'il a reçu de très mauvaises nouvelles de chez lui. Que c'est un décès, qu'il a droit à une permission exceptionnelle de trois jours et qu'il ferait mieux de se préparer à partir immédiatement.
- C'est pas, c'est pas moman ? s'enquiert Boyle en s'efforçant de ne pas pleurer. C'est pas popa, hein ? Ni Nancy (Nancy, c'est sa voisine de palier). Grampa, alors ?
- Mon fils, dit le Grand Chef, du nerf, ressaisis-toi. Ca me fait mal de te dire ça, mais c'est pas quelqu'un qu'est mort, c'est quelque chose.
- Ah ? et c'est quoi ?
- Eh ben, mon garçon, ce quelque chose, eh ben, c'est la Voie Lactée."

Kurt VONNEGUT, Jr.  – R COMME ROSEWATER  ! (Seuil – Collection Fiction & Cie ; pp. 230-232 ; traduction : Robert M. Pépin).

samedi 5 janvier 2013

Kilgore TROUT : "Au tribunal de Mercibeaucoup" - Inédisme



Kilgore TROUT : "Au tribunal de Mercibeaucoup"
COLLECTION KILGORE TROUT N°4

"L'ingratitude, ça le connait. Tellement que ce roman ne parle que de ça. De ça et de rien d'autre.
On y traite d'une sorte de palais de Justice où l'on pouvait traîner tous les gens qui ne semblaient pas se montrer assez reconnaissants d'un service rendu. Si jamais l'accusé perdait son procès, il avait le choix entre deux solutions : ou bien il remerciait le requérant en public, ou bien il était condamné à un mois de mitard. Au pain et à l'eau. Trout prétend que dans ce cas, 80 % des prévenus préféraient aller au trou."

Kurt VONNEGUT, Jr.  – R COMME ROSEWATER  ! (Seuil – Collection Fiction & Cie ; p. 217 ; traduction : Robert M. Pépin).

A venir...

Archives photos et vidéos : Thunos, L'étoffe des songes, Le talon de fer, Contes, L'innamoramento, Dans les bois la marguerite, Ballet Monstre, Ubu Président ...

Kilgore TROUT : hagiographie

Le catalogue enrichi des Editions Inedits