En guise de présentation


Les Editions Inedits ont pour vocation l'inventaire des ouvrages qui n'existent pas, mais qui pourtant ont ou ont eu une influence sur la littérature. Le "Nécronomicon" bien connu des lecteurs de Lovecraft en est un exemple. "Le roi en jaune" en est un autre, Kilgore Trout est un auteur parfaitement inédiste, et ces pages leur rendent hommage tant que faire se peut....
Par ailleurs, plutôt que se perdre dans les méandres de la virtualité, nous vous proposons ici de découvrir notre activité concrète (littéraire et théâtrale).

Rechercher dans ce blog

lundi 7 mars 2011

Un roi en jaune de plus...

On ne compte pas tant de tentatives de reconstituer le texte de la pièce qui rend fou, j'ai nommé "Le roi en jaune". Celles de James Blish (dans la nouvelle "More light" - "Plus de lumière") et sa succédanée version de Lin Carter sont certainement les plus populaires - du moins sont-elles éditées, traduites, diffusées. Mais rien à rendre fou à lier, ou bien même mélancolique. Blish enrobe habilement d'ailleurs sa tentative de reconstitution par la lecture faite par le protagoniste de sa  nouvelle, qui reste sceptique sur la portée de la pièce, mais qui n'arrive toutefois pas à la lire en entier- non pas que le texte lui tombasse des mains sous le poids de sa vacuité, mais à cause d'une installation électrique qu'il juge défectueuse (l'avenir lui dira qu'il n'en était rien).
Une autre version, beaucoup plus confidentielle celle-là, et d'une facture autre que littéraire (bien que...) a circulé pendant un temps sous le manteau : un accessoire pour un jeu de rôles "grandeur nature" (et non "autour d'une table avec des petites figurines de plomb et des dés bizarres" comme dirait mon copain Momo). L'auteur en était un certain Raphaël Deluc (dans la fiction s'entend... je suis toujours à la recherche de l'auteur véritable de ce faux). La reconstitution servait ici d'accessoire pour une mise en scène - il n'y a que dans le milieu du jeu de rôles où l'on sait cela possible : écrire en vers une pièce complète, l'imprimer sur un papier faussement jauni et la relier de façon plus vraie que nature, pour que l'ensemble soit feuilleté distraitement comme une quelconque revue par d'autres fêlés costumés comme leurs grands-parents au milieu de nulle part avec pour seule défense une étoile en carton pâte et un pistolet à amorces... et je ne plaisante pas.
Mon enquête avec ce faux "Roi en Jaune" n'est pas terminée, en témoigne ceci, mais je puis vous dire que bien qu’honnorable, l'ensemble ne prête évidemment pas le flanc aux abîmes de la folie. (Consultable ICI).

Sinon, d'autres tentatives existent, de façon plus ou moins heureuse. Ici, une douzaine de pages mélangeant Yog-Sothotherie et horreur astrologique, ça vaut ce que ça vaut...
The King in Yellow

J'ai trouvé aussi dernièrement une autre version, celle-là plus fantaisiste et presque enfantine. Je n'en ai peut-être pas saisi les subtilités, vu mon anglais assez limité, aussi vous en laissé-je juges.
C'est là :
http://graywyvern.blogspot.com/2006/08/king-in-yellow-jacobean-noh-play-by.html

Bien... Tout ça pour finalement ne pas encore savoir laquelle de ces versions s'est jouée à Nantes au mois d'Avril 2011. J'enrage de n'avoir pu y être. Quelqu'un du lectorat a-t-il ses accointances avec le pays de Jules Verne ?
Toi, Momo ?

Bon, le projet est présenté ici.




Sur ce, je vais me coucher. Il fait décidément trop sombre ici.


PS : si quelqu'un aime le folk décadent (si, si, ça existe !) voici une petite récréation qu'a inspiré cette pièce.
http://www.myspace.com/thesocietyoftheyellowsign

Je pense que je n'écrirai pas la mienne, de prochaine pièce ; je vais plutôt répandre la rumeur qu'on me l'a volée, ou qu'elle a été brûlé à Alexandrie, ou je ne sais quoi. Les autres se chargeront du boulot d'ici un siècle ou deux !

PS bis du 13 avril 2016 :
une autre version répertoriée ici, et présentée bien entendu comme étant l'authentique de ... 1865 :
https://archive.org/details/roienjaune
Merci aux veilleurs d'au-delà des tentacules.
Enregistrer un commentaire

A venir...

Archives photos et vidéos : Thunos, L'étoffe des songes, Le talon de fer, Contes, L'innamoramento, Dans les bois la marguerite, Ballet Monstre, Ubu Président ...

Kilgore TROUT : hagiographie

Le catalogue enrichi des Editions Inedits